Mouvement social international chez Amazon contre les "promos sur le dos des salariés"


Depuis 2013, les syndicats européens d'Amazon, qui ont peiné à se faire reconnaître par la direction, se mobilisent régulièrement, de préférence à l'occasion des journées cruciales en termes de ventes comme les Prime Days et le Black Friday. AFP

Les salariés du géant mondial de l’e-commerce dénoncent des conditions de travail parfois indignes et des salaires trop bas.

Des milliers de salariés d’Amazon ont organisé lundi un mouvement de contestation coordonnée en Europe et aux Etats-Unis, dont des débrayages, pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail à l’occasion des journées de super-promotions "Prime Day".

Aux Etats-Unis, les salariés d’un entrepôt d’Amazon dans le Minnesota ont débrayé, bloquant brièvement quelques camions et agitant des banderoles proclamant "Nous sommes des humains, pas des robots."

"Nous créons beaucoup de richesse pour Amazon, mais ils ne nous traitent pas avec le respect et la dignité que nous méritons", explique l’un des grévistes, Safiyo Mohamed.