LES DIPLÔMÉS DES ÉCOLES PROFESSIONNELLES SE DOTENT D’UN CADRE JURIDIQUE



Le président de la Coordination des diplômés des écoles professionnelles de l’enseignement (CDEPE), Herman Nzaba-Ngula a souligné le 1er août à Brazzaville que le cadre juridique devrait permettre à leur organisation de mieux défendre leurs droits.

« Après 5 ans d’existence, la coordination des diplômés des écoles professionnelles de l’enseignement n’a toujours pas un cadre juridique. Au cours de cette session, le conseil national va examiner et adopter les textes fondamentaux et définir le cahier des charges pour la bonne marche de notre structure », a indiqué Herman Nzaba-Ngula à l’ouverture de la session du conseil national constitutif.

Cette session qui a réunit les délégations des enseignants volontaires, bénévoles et prestataires des 12 départements du pays fera l’évaluation de l’application du protocole d’accord signé le 25 septembre 2018 avec le gouvernement. « Cette réunion entre dans la perspective de revendication des intérêts des enseignants sortis des écoles professionnelles comme l’Ecole normale supérieure (ENS), l’école nationale des beaux-arts (ENBA), l’Ecole Normale d’Instituteur (ENI), pour leur intégration à la fonction publique », a ajouté Herman Nzaba –Ngula.

Les travaux de la session du conseil nationale constitutif qui se déroule sur le thème « Évaluation et Perspectives » prendre fin le samedi 3 août.